6 juillet 2021

Bons baisers de Mesménie de Fabienne Betting

Par Mamie Solange

Vous le savez, avec les confinements successifs et l’impossibilité de me sauver en vadrouille comme à l’ordinaire, j’ai renoué avec ardeur avec ma passion : la lecture. Oui, j’ai la chance d’avoir une médiathèque pratiquant le Click and Collect et dont le catalogue ne cesse de s’agrandir.

Et j’ai lu, beaucoup, beaucoup, beaucoup. Et je suis tombée sur des pépites et des livres me sont tombés des mains. Comme je suis sympa, je vais partager avec vous mes coups de cœur littéraire. Aujourd’hui, je vais vous parler de Bons baisers de Mesménie de Fabienne Betting

Pourquoi celui-ci ?

Euh… Je me le demande encore. La couverture ne m’a pas vraiment attirée. Seule ma crainte de manquer de lecture m’a fait ajouter ce roman dans mon chariot de livres. Et je n’étais absolument pas certaine de le lire jusqu’au bout.

La trame du roman

Un jeune homme, éternel adolescent attardé, cœur d’artichaut répond à une annonce pour traduire un ouvrage du mesmène en français. Ok, il a suivi des cours de mesmène à la fac  il y a longtemps. Et la rémunération est belle. Il accepte la traduction proposée par Sergueï. Mais…  N’y aurait-il pas un problème avec la mafia mesmène ?

 Mais qu’est-ce que c’est au juste que la Mesménie ? En fait, c’est un pays fictif tout droit issu de l’imagination de l’auteure qui joue avec nos préjugés et notre vision des ex -pays soviétiques.


Chez Fabienne Betting, rien n’est comme il paraît. Tout est semblant et faux semblants. L’écriture est belle, l’intrigue bien menée, bien ficelée.

L’auteure nous entraîne dans un tourbillon de péripéties rocambolesques au cours desquelles le personnage principal, plutôt un antihéros souffrant du syndrome de Peter Pan, se voit confier la traduction d’un petit roman mesmène, qui ne casse pas trois pattes à un canard.

Sauf que… « Quand la traduction est fidèle, elle n’est pas belle. Quand elle est belle, elle n’est pas fidèle » Et là, le roman devient un best- seller. Et Sergueï veut le revoir de toute urgence…

Mon humble opinion :

Fabienne Betting nous fait croire en l’existence de la Mesménie, sa politique, sa culture et ses paysages désolés tout jouant avec nos préjugés sur les ex pays de l’Union soviétique. J’ai adoré la montée en puissance de l’intrigue et le développement des personnages. Même si j’avais fort envie de secouer le personnage principal et son éternelle indécision… J’ai passé un très bon moment avec ce roman. J’ai beaucoup ri et je vais suivre les autres parutions de Fabienne Betting.

Conclusion provisoire :

Si vous le connaissiez déjà, dites-moi ce que vous en avez pensé, si vous êtes d’accord avec moi ou pas du tout.

J’ai hâte de lire vos remarques. En attendant le prochain article, bonne lecture !