Les faux British : ne les ratez pas au théatre !

Allons au théatre

J’ai laissé la parole à Julien Kobéna pour vous raconter son expérience au théatre. Il a 25 ans. Alors qu’a-t-il pensé de cette virée culturelle ? Laissons lui la parole !

Les Faux British : une pièce de théatre, vraiment ?

On associe souvent le théâtre à un repaire de personnages âgées, de gens de la haute société ou encore à des sorties scolaires avec des étudiants ne dissimulant pas leur envie d’être ailleurs. Ce sont aussi des pièces classiques connues et étudiées comme le Cid, Roméo et Juliette, L’ Avare ….

Oubliez tout ce que vous pouvez connaître du théâtre, car pour ma sortie culturelle de l’été, je suis allé voir « Les Faux British  » au théâtre Saint-Georges (Paris 9è).

L’histoire

Le synopsis est simple et prometteur  : une troupe de comédiens amateurs joue une pièce mais plusieurs catastrophes vont leur tomber dessus et ils devront coûte que coûte essayer de finir la représentation. Un concept british, qui m’avait déjà séduit par le passé.

Et avant même que la pièce ne commence, on nous distribue un dépliant arborant fièrement le titre de la pièce proposée  : « Meurtre au manoir Haversham  ». Voilà qui promet frissons, suspense et réflexion  ! Je m’accroche déjà à mon siège, au grand dam de mes voisins adjacents.

LA REALISATION

Mais ce n’est pas tout car les ennuis commencent déjà pour la technicienne qui tente de mettre le décor en place  ! Le public non-averti ne sait sur quel pied danser. S’agit-il d’un acte volontaire ou de problèmes techniques réels ? Des paroles fusent même pour essayer de l’aider pendant que j’arbore déjà un sourire en coin. Et la pièce n’est pas encore commencée  !

Après une rapide présentation des acteurs qui laisse déjà entrevoir quelques problèmes, le rideau se lève.

Les problèmes se manifestent rapidement, mais malgré tout, cette troupe « amateur» propose un thriller à huis-clos digne des plus grands écrivains anglais  :  un meurtre a été commis dans un manoir et le coupable se trouve toujours dans celui-ci.

J’ai donc vissé mon plus beau chapeau de détective sur ma tête, déterminé à trouver le tueur avant qu’il ne soit révélé  !

Malheureusement pour les comédiens, ils doivent faire face à des torrents de catastrophes et faire de leur mieux pour garder le sérieux qu’il se doit  !

On comprend cela dit très vite l’aventure dans laquelle on est embarquée un scénario sérieux mais parsemé de situations à mourir de rire.

ET LE FINAL ?

Je ne peux pas vous révéler le dénouement de cette pièce épique, mais je peux au moins vous parler du théâtre dans le théâtre  ! Les comédiens sont tous des clichés d’acteurs de seconde zone  : la personne qui n’a rien à faire sur les planches, l’acteur qui se voit déjà star, le directeur artistique désabusé par la tournure que prend ce qui devait être son chef-d’œuvre et bien d’autres encore  ! Tout ceci permet de développer les personnages de la pièce en même temps que celui des acteurs, de leurs relations…

Je vous ai perdu  ? Pour mieux comprendre, il faut y assister  !

MON RESSENTI

Dans cette tornade d’événements, le spectateur ne s’ennuie jamais, car l’histoire, bien qu’intéressante n’est pas le cœur ni la raison première d’assister à cette représentation. La raison centrale de voir cette pièce est la dégradation progressive de la situation dans laquelle les acteurs se trouvent et de leur détermination (ou de leur fatalisme) à finir cette œuvre fantastique coûte que coûte, ce qui crée une situation fortement comique.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai passé une heure et demie de fous rires et une envie pressante de retourner voir des pièces du même genre.

MA CONCLUSION

Je ne peux que recommander vivement cette expérience, qui est un bon sas de décompression si votre vie est stressante ou simplement un très bon divertissement  !

Qui sera le meurtrier ? Ces acteurs en herbes vont-ils réussir à terminer la représentation ou le destin aura-t-il raison d’eux  ? Une seule façon de le savoir  : allez la voir  !

Envie de contacter directement l’auteur de ce texte ? c’est par ici : julien.kobena@gmail.com

Le petit mot de Mamie Solange :

Si vous aussi vous avez envie de partager une expérience, culturelle, humaine, animale ou autre, cette page est pour vous. Interessé(e) ? Il vous suffit de m’adresser un texte d’au moins 500 mots à mamiesolangeyt@gmail.com avec deux photos d’illustration et de me dire quel nom vous souhaitez voir en signature. Les pseudos sont acceptés.

Suivez notre actualité :
error

3 commentaires

  1. Coucou, le concept est juste dingue ! Franchement, j’ai beaucoup aimé votre article et ce genre de pièces me donne carrément envie d’aller voir ça de moi-même. Bon, je suis un peu loin de Paris et j’ignore s’il y aura d’autres représentations, mais j’avoue que ça me plairait beaucoup ! Merci pour la découverte. Bonne continuation à vous

    • Moi aussi, j’ai beaucoup aimé cet article et dès que possible, je vais courir voir cette pièce. Je sais qu’elle se joue à Paris jusqu’en janvier 2020. peut être y aura t il une tournée en France ensuite ? C’est ce que je vous souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.