7 septembre 2021

Les trucs et astuces de Mamie Solange

Par Mamie Solange

Enfant, j’adorais écouter les discussions des très vieilles personnes, celles d’au moins 40 ans, surtout les femmes quand elles échangeaient des astuces pour la vie quotidienne. Je m’imaginais, aussi âgée qu’elles, dispenser mes conseils autour de moi. Ce blog s’intitulant Mamie Solange, je peux donc m’estimer légitime pour dispenser des conseils de grand-mère, les meilleurs. Car oui, je suis grand-mère aussi.

Pour ce premier article, je vous propose 5 astuces pour la vie quotidienne :

Comment bien nettoyer son diamant ?

Les diamants sont éternels, c’est bien connu et qui n’a pas sa petite rivière de diamants posée délicatement sur sa table de nuit ? Ils sont beaux, ils sont chers et ils se salissent aussi. Même pas autonettoyants ces trucs. Vous pouvez les confier à un bijoutier pour le nettoyage (vu le prix de la pierre, c’est une idée qui se défend). Ou vous pouvez vous la jouer solo, à vos risques et périls. Mais que serait la vie sans piment ?

Prenez un tout petit récipient, remplissez le d’alcool à 90°, laissez vos diamants dedans pendant 2 mn. Puis sortez-les et brossez-les délicatement avec une brosse à dents souple (évitez la brosse à chevaux). Séchez-les avec une peau de chamois bien propre. Et voilà, vos diamants brillent à nouveau de mille feux. Bon, les bijoux en strass aussi mais c’est chacun son délire. 

Mon cher époux, bien que ne m’ayant jamais offert le moindre diamant (quelle honte !) précise que cette femme (oui, il a un côté Vielle France) doit être bien malheureuse d’avoir un mari si radin qu’il réduit une rivière à la taille d’un dé à coudre ! Donc si votre collier est plus proche de ceux vus dans les films hollywoodiens, prenez un saladier.

De plus, ajoute-t-il, les diamants ne craignent rien à part le feu. C’est le seul moyen d’être certain de ne pas s’être fait refiler une pierre de moindre qualité : si votre rivière de diamants disparaît sans fumée, c’est qu’il était vraiment pur (oui paradoxalement pour parler dans cet instant de ce joyau c’est l’imparfait qui s’impose). Je ne recommande pas cette astuce bien qu’elle fonctionne puisqu’il ne restera plus rien à nettoyer de votre diamant.

Comment désodoriser son placard à chaussures ? 

Vous possédez un magnifique dressing comme celui D’Imelda Marcos (un peu de culture ne nuit pas) ou vous jetez vos chaussures en vrac dans le placard de l’entrée ? Dans les deux cas, comment faire pour que vos magnifiques Louboutin/Méphisto/Quechua/pantoufles ne répandent pas un fumet… exotique et prégnant ? Bien sûr, vous pouvez acheter des désodorisants coûteux et efficaces mais rien ne vaut le naturel.

Prenez une chaussette qui sera élevée au rang d’annihilateur d’odeurs. Considérez que vous n’enfilerez plus cette chaussette pour un usage classique. MAIS hors de question d’utiliser une chaussette déjà portée et non lavée. Faites simple : une chaussette propre, éventuellement moche. Attention, le moche des uns est le sublime des autres. A vous de voir quelle chaussette vous souhaitez recycler.

Prenez des morceaux de charbon de bois et mettez-le dans la chaussette ci-désignée. Vous pouvez la suspendre ou la déposer parmi les chaussures. Le charbon de bois absorbera les effluves épicés émanant de vos chaussures préférées et des autres. Donc, pensez à récupérer discrètement un ou deux morceaux lors du prochain barbecue dominical. 

Comment entretenir vos chaussures en cuir ?

Vous possédez de magnifiques chaussures, nous l’avons vu dans le paragraphe précédent. Maintenant que vous avez réglé le problème récurrent de l’odeur, comment faire pour que vos babouches pleine peau achetées au souk de Marrakech restent aussi belles et souples qu’au premier jour ? Nous allons compenser votre fièvre acheteuse par la fabrication d’un onguent maison. Inutile d’aller quérir un druide, un magicien noir ou le rebouteux du village (quoi que, lui, connaît peut être le truc).

Vous connaissez les fruits oblongues, recouvertes d’un emballage individuel protecteur et à ouverture facile ? Mais si ! Ils sont jaunes et adorés par de nombreux animaux dont les humains. Ah, le nom me revient : des bananes. Mangez l’intérieur (le truc mou) et conservez l’extérieur (le truc dur). Maintenant, saisissez votre babouche et frottez la délicatement avec l’intérieur de l’extérieur, laissez agir une minute. Vous pouvez ensuite les faire briller avec un chiffon doux. Et après, la peau de banane, dans le compost. On refuse les gags trop simples ici.

Nettoyer un tableau 

Le Père Noël est passé et très généreux cette année, vous a offert un tableau. Une croûte diriez-vous, un petit machin tout moche, un paysage flou jaune et bleu.

Ok, vous aimez bien votre oncle Sigismond de Bettencourt de Pinault mais vous trouvez qu’il aurait pu se fouler et vous offrir un tableau contemporain et propre. Car ce tableau est plein de poussière et hors de question de l’accrocher sur les murs de votre salon en l’état. Il a besoin d’une bonne rénovation (ou d’un sac poubelle pensez-vous mais vous ne voulez pas vexer votre oncle  préféré).

Pas envie de vous ridiculiser en demandant au rénovateur du Louvre de nettoyer ce… ce cadeau. Vous allez vous y coller. Heureusement Mamie Solange est là !

Allez dans la cuisine, prenez un tubercule, une pomme de terre, une patate classique quoi . Coupez-la en deux et passez-la délicatement sur le tableau en mouvements circulaires. Au fur et à mesure du nettoyage et donc des noircissures sur la patate, coupez la tranche sale et continuez jusqu’à extinction de la patate. Puis, votre ouvrage accompli, essuyez votre tableau sans le frotter. Toute la poussière aura disparu. Et pensez à accrocher l’œuvre rénovée lors de la prochaine visite de l’oncle Sigismond. 

Avouez qu’on ne dirait pas la même œuvre !

Confectionner son lait de toilette 

Dans le temps d’avant, fort lointain de ma jeunesse, nous n’avions point toutes ces fariboles industrielles pour nous nettoyer la peau. On prenait la crème prônée par Marie Curie et notre peau n’avait jamais été aussi étincelante. Mais les temps changent et le présent est adepte de DIY (Do It Yourself ou débrouillez-vous pour les non anglophones) et d’écologie. Alors, brave vielle femme que je suis, je vous propose de vous apprendre à confectionner votre lait de toilette garanti sans conservateur, sulfates et autres cochonneries et à préserver la planète. 

Prenez 20 cl de lait, l’équivalent d’un petit verre et ajoutez-y une cuillère à soupe de miel d’acacia. Mélangez bien et NE BUVEZ PAS le tout. Vous pouvez utiliser cette lotion maison pour vous nettoyer la peau en douceur matin et soir. Puis rincez votre peau à l’eau claire.

Votre lotion maison se conserve au réfrigérateur une semaine au GRAND maximum. Préférez préparer de petites quantités. Tiens et en plus, un truc gratos : il parait que le lait additionné de miel aide à l’endormissement. Donc, finissez votre lotion avant de dormir- C’est une blague ! Si vous avez envie d’un lait tiède sucré au miel, n’y trempez pas de coton dedans. Buvez le et au lit.

Conclusion provisoire

Voilà mes cinq premiers trucs pour vous faciliter la vie au quotidien. Dites-moi si vous avez apprécié le style et/ou les propos. Et si vous avez testé mes astuces, surtout la 1, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaires. Merci et bonne semaine