Marie Kondo ou la magie du rangement

Du Japon a débarqué une super jeune femme experte dans le domaine du rangement, Marie Kondo. Elle a même écrit des libres sur le sujet et en a fait des émissions télé. Depuis la diffusion de son émission sur Netflix, le monde entier la connait. Besoin de passer d’un intérieur encombré à un intérieur net, sans superflu et impeccable ? Marie Kondo est là !

Marie Kondo

Son visage lisse parait sans âge, une petite trentaine à vue d’œil. La papesse du rangement organise des formations ou se rend chez des clients fortunés pour les aider à trouver la paix intérieure grâce au rangement sans faille de Marie Kondo.

Je me suis procuré son livre et je l’ai parcouru. Il est effroyablement efficace. A peine avais-je fini l’introduction que je me jetais sur ma commode et que je triais férocement tous mes sous-vêtements. Virer tous ceux que je ne mettais jamais m’a permis de me rendre compte de tous ceux que je possédais mais que je négligeais.

C’est donc l’esprit presque conquis que je me suis attelée à la lecture de cet ouvrage. On y apprend que depuis toute petite, elle passait son temps à ranger, à chercher des moyens d’optimiser sa chambre. Et elle avait beau y passer des heures, elle n’était jamais assez rangée à son gout. Et quand on connait la taille des appartements japonais !

Elle sévissait également dans les autres pièces et même dans les placards des membres de sa famille. J’ai commencé à penser que je n’aurai pas aimé avoir une frangine comme ça. N’étant pas japonaise enfant ni portée sur la zénitude, je pense que notre colocation aurait été houleuse pour le moins.

Plus j’ai avancé dans le livre, plus j’ai commencé à me dire qu’elle était bien gentille mais un peu « tcharbée », bref, en France, on lui aurait collée l’étiquette d’obsessionnelle compulsive, on lui aurait donné un petit traitement et on lui aurait demandé -gentiment- de jouer avec ses affaires si elle voulait mais de laisser tranquilles celles des autres.

Ce qui m’a vraiment fait décrocher de ce livre ?

La partie sur la paperasse ! Ce chapitre est plein de notes de la traductrice. En France, impossible de jeter avis d’imposition, documents bancaires, factures diverses, voire bulletins de salaire à peine les a-t-on reçus. Au Japon, si.

Puis je l’avoue, la partie sur les livres m’a achevée. Virer les quelques -dizaines- de bouquins que je conserve après un truc quasi-inhumain ? Impossible pour une lectrice amoureuse des livres comme moi ! Une centaine de livres de coeur, c’est le minimum requis pour vivre selon moi.

J’ai donc décrété dans ma grande sagesse que tout ce qui venait du Japon n’était pas destiné à être appliqué tel quel. Et que, tout comme Marie Kondo, je devais élaborer ma technique pour un intérieur rangé mais à ma mesure.

Oui, mes vêtements ont subi une épuration drastique mais mon bureau reste un bel exemple de désordre accompli et il me convient ainsi. Ne dit-on pas que les personnes créatives ont besoin d’un environnement un peu fouillis ? Oui, c’est certainement pour rassurer les personnes désordonnées mais ça fonctionne.

Alors, on dit quoi à Marie Kondo ?

Si vous aussi, vous avez lu son livre ou vu ses émissions sur Netflix, avez-vous été convaincu ? Si oui, qu’avez-vous modifié dans votre environnement ? Et comment vous sentez-vous maintenant ?

Suivez notre actualité :
error

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.