Mémé Casse Bonbons de Anne Cangelosi et avec Anne Cangelosi

On est tous le vieux de quelqu’un

Le temps est maussade et gris, votre humeur aussi. Je vous donne un truc imparable pour améliorer non pas la météo (pas encore) mais votre ressenti. Faîtes comme moi, allez voir Mémé Casse Bonbons et son nouveau spectacle : « On est tous le vieux de quelqu’un »

Le pitch de Mémé Casse Bonbons

Mémé Casse Bonbons octogénaire avaricieuse, irascible, xénophobe, odieuse avec toutes et tous, se plaît à n’aimer personne. Elle assène ses vérités, mélange de clichés malsains et de préjugés hargneux et en fait profiter son entourage.

Le village où elle vit dans la campagne marseillaise subit ses assauts de mauvaise humeur et de mauvaise foi. Elle, l’asociale qui n’a besoin de personne et qui n’aime personne, se voit attribuer le grand prix du loto du village à sa grande surprise et ce bien qu’elle n’ait même pas participé.  Étrange non ? Et le Maire parle d’un billet aller sans retour ? Une erreur due à l’émotion ? Qui pourrait songer à se débarrasser d’elle pour de bon ? Personne bien sûr !

Mémé Casse Bonbons

Le premier prix est, croit-elle, un séjour à la Capitale, à la découverte de la Tour Eiffel et de l’Obélisque de la Concorde. En fait, elle va bien voir l’Obélisque. Mais pas l’obélisque parisien, son jumeau, celui qui est resté en Égypte à Louxor.

Mémé Casse bonbons y débarque, armée de sa mauvaise foi et de sa xénophobie ordinaire. Et c’est parti pour une semaine en croisière au fil du Nil, une semaine pendant laquelle ses certitudes vont être allègrement bousculées.

Mon ressenti sur Mémé Casse Bonbons

Une personne seule sur scène, une chaise, un décor minimaliste. Mémé Casse Bonbons s’installe et ne nous lâche pas pendant tout le spectacle. Avec sa blouse tablier de la Blanche Porte, ses mimiques, sa manie de triturer ses mains, de fouiller dans ses poches, elle m’évoque sans difficulté une ancienne voisine de ma mère, la méchanceté en plus.

Elle nous permet de ressentir différentes émotions, de l’horreur de son comportement et de sa méchanceté jusqu’à son désarroi  quand elle se retrouve face à sa propre vulnérabilité et sa solitude.

Cette croisière sur le Nil, en plus de me rappeler d’excellents souvenirs et de très belles images, s’apparente à un voyage initiatique qui va modifier en profondeur Mémé Casse Bonbons.

Anne Cangelosi alias Mémé casse Bonbons mène son spectacle d’une main ferme. Les interactions avec le public sont toujours légères, amusantes. Jamais méchantes ni gênantes ou ni même simplement intrusives. 

Elle improvise avec bonheur et n’a pas à rougir d’appartenir au monde du spectacle vivant. On suit avec plaisir son évolution, sa prise de conscience. Le racisme est souvent dû à l’ignorance, à la méconnaissance de l’autre, à la peur de l’inconnu. Et Mémé casse Bonbons l’illustre à merveille.

La qualité du texte ainsi que le charisme de l’actrice, son talent font de ce one-woman show un moment unique : dynamisme des enchaînements, richesse des émotions sollicitées… Mémé Casse Bonbons ne nous lâche pas !

Et puis comme dit Jojo, un personnage d’une bande dessinée que j’adore « il doit être bien malheureux pour être aussi méchant ! »

Alors, mémé Casse bonbons est-elle juste une femme âgée aigrie, égoïste, méchante, ignorante,  malveillante,  radine, raciste, odieuse et cruelle ? Ou est-elle simplement une femme âgée seule dont le caractère tient lieu de carapace ? 

Faites-vous votre propre opinion en assistant au spectacle. Et confrontez vos préjugés, vos clichés aux siens. Comme le souligne Mémé casse Bonbons, on est toujours le vieux de quelqu’un ! 

Conclusion provisoire

Donc, courez voir Mémé Casse Bonbons. Elle sera encore pour quelques semaines au théâtre du gymnase marie Bell pour les franciliens. Elle joue aussi en tournée. Pour ne rien rater de son actualité, je vous conseille de la suivre sur sa page Facebook.

De plus en cette période pendant laquelle les liens sociaux sont vraiment malmenés , les intermittents du spectacle luttent pour ne pas sombrer. Il est plus important que jamais de les soutenir. Comment ? En allant voir leurs spectacles. Alors, d’une pierre deux coups. Vous faîtes une bonne action ET vous vous détendez avec intelligence.

Quant à moi, je remercie Anne C. et sa mémé casse bonbons pour avoir illuminé ma journée, ainsi que D. Lhotte qui me l’a proposé. D’une mamie à une autre…

Image par défaut
Mamie Solange
Publications: 46

3 commentaires

  1. Très bon article qui relate bien l’après-midi passé avec Mémé Casse bonbons
    Qu’il est agréable de se trouver dans 1 salle de spectacle….
    Merci pour le voyage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous appréciez ce blog ? Aidez-nous à nous faire connaître. Merci.